GOTTI, Giampaolo.

Nom de naissance : GIAMPAOLO GOTTI

Date de Naissance : 06-08-1961

Lieu de Naissance : BERGAMO (Italie)

Nationalité : ITALIENNE-FRANCAISE

Profession : METTEUR EN SCENE, COMEDIEN , PEDAGOGUE

Giampaolo Gotti est un metteur en scène, comédien, pédagogue, théoricien et traducteur de théâtre italien. Présent en France à partir des années 2004 il fonde et dirige Koïnè – Langages transartistiques, membre du réseau international EATC (European Association for Theatre Culture).  Il joue, met en scène et forme des comédiens en Italie, en Allemagne et en France. Il fait actuellement partie de l’équipe pédagogique de de l’ENSATT (Lyon) et est intervenant auprès de Acting International (Paris).

Biographie :

Giampaolo Gotti est un metteur en scène, comédien, pédagogue, théoricien et traducteur de théâtre italien. Il fait ses début au théâtre en Italie avec le Teatro Tascabile (en lien avec le travail d’Eugenio Barba) et il joue sous la direction de G. Borgia, P. Kleinert, W. Manfré, V. Signorile, puis il participe à un collectif et finit par en devenir le metteur en scène passant de plusieurs créations originales au travail sur différents textes d’auteurs tels que Baricco, De Filippo, Duerrenmatt, Ionesco, Lorca, Ronfani, Schwarz…
Il rencontre en 1999 Jurij Alschitz et sous sa direction il obtient un Master du GITIS (Académie russe des arts du théâtre -RATI- Programme international) nouant avec lui une relation sur le long terme et intervenant lors de différents actions organisés par l’EATC (European Association for Theatre Culture) en differents pays d’Europe.
Il est présent en France à partir des années 2004 où il collabore avec Anatoli Vassiliev et suit comme stagiaire invité la formation à la mise en scène de l’ENSATT (Ecole Nationale Superieure des Arts et Techniques du Théâtre) à Lyon et forme, à la même période, des élèves comédiens au sein de cette même école en s’attachant au développement de l’acteur dans sa capacité créative.
En parallèle il poursuit son travail de mise en scène : Sisters, d’après Les trois sœurs de Tchékhov, soutenu par ITI-Unesco et  le Programme Culture (Akt-Zent, Berlin, 2006), Diables-Diavoli-Devils, projet international : trois ans, trois équipes, trois pays, trois langues (français, anglais, italien) d’après Les démons de Dostoïevski, (ENSATT, Lyon, 2007 ; MC93, Bobigny, 2010 ; Teatro Era, Pontedera, 2010).
Récemment il s’engage dans un travail autour des dialogues philosophiques et en particulier de Euthyphron de Platon, qu’il crée en deux versions – française et italienne – (Festival In, Avignon 2008 ; Festival The art of dialog, San Miniato, 2010 ; Festival della Cultura, Cesena, 2010 ; Festival deSidera, Bergamo, 2012).
Il met en scène L’Hamblette de Giovanni Testori avec le collectif La Nouvelle Fabrique (Festival Face à face, Théâtre des Ateliers, Lyon, 2010 ; Théâtre de l’Opprimé, Paris, 2011-12 ; Gâre au théâtre, Vitry, 2011 ; Théâtre de l’Elysée, Lyon, 2011).
Il prépare Kohlhaas de M. Baliani, d’après une nouvelle de H. V. Kleist.
Parallèlement il fonde et dirige Koïnè – Langages transartistiques, membre du réseau international EATC (European Association for Theatre Culture) dont il est coordinateur pédagogique) collaborant à différentes initiatives : The International Directors’ and Triners’ Colloquium (Bari 2002) ; Methodika, festival de trainings de théâtre (Milan, 1999, Stockholme, 2003) ; TransARTlantica, programme USA-Europe (Moscou – Berlin – Bari, 2003) ; L’école des femmes, laboratoire international pour comédiennes (Berlin, 2005-06) ; Theatre Summer Academy et Back to creativity, programme qui permet aux artistes professionnels de se ressourcer (Reggio d’Emilie, 2007 ; Sardègne 2008) ; The School after Theatre, master pour acteurs, metteur en scène et pédagogues (S. Miniato, 2007-10) ; International project The Art of Dialogue, laboratoire de recherche soutenu par le Programme européen Culture (S. Miniato – Berlin – Milan, 2009-10).
Actuellement il prépare avec Jurij Alschitz, l’EATC, le ITI (International Theatre Institution): The new face of the acting teacher, projet euro-mexicain soutenu par le Programme européen Culture  (2012-2014) autour des recherches sur les pratiques du training appliquées au théâtre.
Il est doctorant à Paris-X-Nanterre (dir. J.-L. Besson), et a dirigé le n°182 de Théâtre/Public Anatoli Vassiliev : Tradition, Pédagogie, Utopie.
II possède un Diplôme d’Etat de théâtre et est membre de SCRIPT, Centre de recherche des Arts du spectacle  de l’Université d’Evry et intervient en tant que spécialiste de la nouvelle dramaturgie italienne au Colloque International Théâtre contemporain Orient – Occident au Théâtre de l’Agora (avril 2011).
Il traduit de l’italien avec Sylvia Bagli Macbette (2009) et desOrest’ (2011) de Giovanni Testori, qui ont reçu le soutien de la Maison Antoine Vitez.
Il fait partie de l’équipe pédagogique de l’ENSATT (Lyon) (dès 2004) et est intervenant auprès de Acting International (Paris) (dès 2008).

Rubrique 1 – METTEUR EN SCENE :

L’Hamblette de Giovanni Testori (Festival Face à face, Théâtre des Ateliers, Lyon, 2010 ;  Gare au Théâtre, Vitry, 2011 ; Théâtre de l’Elysée, Lyon, 2011 ; Théâtre de l’Opprimé, Paris, 2011-12).
Euthyphron de Platon, versions – française et italienne – (Festival In, Avignon 2008 ; Festival The art of dialog, San Miniato, 2010 ; Festival della Cultura, Cesena, 2010 ; Festival deSidera, Bergamo, 2012).
Diables-Diavoli-Devils, projet international : trois ans, trois équipes, trois pays, trois langues (français, anglais, italien) d’après Les démons de Dostoïevski, (ENSATT, Lyon, 2007 ; MC93, Bobigny, 2010 ; Teatro Era, Pontedera, 2010).
Sisters, d’après Les trois sœurs de A. Tchékhov, Akt-Zent, Berlin (soutenu par ITI-Unesco et  le Programme Culture)
Mozart et Salieri (A. Pouchkine) – Maison Stanislavski, Moscou
L’automate de Salzbourg (U. Ronfani) – Théâtre de Proposition, Paris
Hamlet-machine (H. Müller) – Université Sorbonne Nouvelle, Paris
La mouette (A. Tchékhov) – C.R.T., Milan
Oceano mare (d’après A. Baricco) rôle: Adams, m.e.s. C. Morandi – Teatro Prova, Bergame
Le suicidé (N. Erdman) – Teatro Prova, Bergame
Le portrait de Dorian Gray (O. Wilde) – Castello delle Arti, Bari
Ion (Platon) – C.R.T., Milan
Hamlet (d’après W. Shakespeare) – S.T.E.D., Modene
Scène à quatre (E. Ionesco) – Teatro Prova, Bergame
Le dragon (E. Schwarz) – C.R.T., Crémone
La visite de la vieille dame (F. Dürrenmatt) – C.R.T., Crémone
Casina (Plaute) – C.R.T., Crémone
L’eunuque (Thérence) – C.R.T., Crémone

Rubrique 2 – ACTEUR :

L’impromptu de Versailles (Molière) Création coll. m.e.s. A. Vassiliev, Lyon – Avignon
Macbeth illusion (d’après W. Shakespeare) m.e.s. J. Alschitz – Castello delle Arti, Bari
La confessione (U. Ronfani) rôle: Scaramouche, m.e.s. W. Manfré -Th. Rond-Point, Paris
La casa di Bernarda Alba ( F. G. Lorca) m.e.s. G. Borgia – Castello delle Arti, Bari
Mahagonny (B. Brecht – K. Weill) rôle: Jack, m.e.s. P. Kleinert – E. Busch, Berlin
Minni la candida (M. Bontempelli) rôle:Skagerak, m.e.s. G.L. Rosa – Teatro Ariberto, Milan
Tutti colori del Novecento (R. Nigro) rôle: C. Levi, m.e.s. V. Signorile, Bari
Boia chi molla (Création collective) -Teatro Prova, Bergame
Domani mi sposo (Création collective) – Teatro Prova, Bergame
La passione di Lorenzo (D. M. Turoldo), m.e.s. R. Carusi -Teatro Ariberto, Milan
La terra indistrutta (D. M. Turoldo), m.e.s. R. Carusi -Teatro Ariberto, Milan
Alla corte di Meneghino (R. Brivio), m.e.s. R. Brivio – Teatro Ariberto, Milan

Rubrique 3 – PEDAGOGUE:

Il s’attache de plus en plus à l’adaptation de textes qui ne sont pas initialement prévus pour le théâtre : romans, nouvelles, récits, fables, essais, poèmes… en développant un travail spécifique sur l’imaginaire et sur la dramaturgie d’acteur à travers l’analyse textuelle (A. Vassiliev), le training (J. Alschitz), les études (M. Knebel), l’improvisation (M. Boutkevitch) et l’analyse scénique afin de forger les  instruments nécessaires à l’accueil et à l’interprétation de ces textes.
Cette méthode tend à abolir les frontières entre les répétitions et le spectacle.
Pendant une première étape à la table, les textes sont démontés et analysés dans leur structure et composition. Le sens qui se révèle au fur et à mesure permet aux acteurs d’accéder à une seconde étape de recomposition et de mise en jeu.
A travers les études les acteurs sont amenés ainsi à jouer sur la base du rapport établi avec le contenu du texte, en s’entraînant à l’intégrer sans effort de concentration rationnelle : une fois sur scène, ils agissent librement en se référant à leur intuition et à leur mémoire émotionnelle.

Rubrique 4 – PUBLICATIONS

Anatoli Vassiliev : Tradition, Pédagogie, Utopie, Théâtre/Public, n°182, Genevilliers, 2006.
« Du théâtre-récit au théâtre témoignage : éléments sur une récente dramaturgie italienne », in Théâtre Contemporain Orient Occident, vol. 2, Théâtre Contemporain Occident, Montpellier, L’Entretemps, ouvrage S.C.R.I.P.T., coll. Les Points dans les Poches, à paraître 2012.

Rubrique 5 – TRADUCTEUR

2009 : Macbette de Giovanni Testori, (avec S. Bagli) soutien de la Maison Antoine Vitez.
2011 : desOrest’ de Giovanni Testori (avec S. Bagli), soutien de la Maison Antoine Vitez.